FUT 18, Prédictions icônes : Ferenc Puskás

Author: Pas de commentaire Share:

Nous voilà donc au 4e épisode de notre fabuleuse petite série d’été de prédictions d’icônes pour FIFA 18 ! Série où nous pouvons à la fois rêver de nouvelles icônes pour FUT 18, et en même temps découvrir les histoires de certains joueurs qui ont éclaboussé de nombreux  stades de leurs talents ! Cette épisode va sentir les vieux journaux de votre grand père, la goulash et la paella. Direction le passé, la Hongrie, plus connue actuellement pour ses jolies demoiselles que pour son équipe nationale, fut pourtant une référence dans le monde du football. Après Edgar Davids, Ronaldinho et Garrincha, je vous présente aujourd’hui Ferenc Puskás ! Ce nom ne vous dit peut-être pas grand chose si vous ne vous intéressez pas au football d’avant la naissance de vos parents, voire de vos grands parents. Il s’agit pourtant d’un des tous meilleurs joueurs de l’histoire du football.

Ferenc Puskás

PUSKAS

Pourquoi j’ai choisi Ferenc Puskás ?

Mon grand père m’a beaucoup évoqué ce joueur idole de nombreux enfants dans sa jeunesse, comme ont pu l’être Pelé puis Diego Maradona. C’est un joueur qui n’est pour moi pas assez reconnu alors qu’il est de la trempe des deux grands cités plus haut. Un profil atypique également : le Hongrois était petit, pas forcément très rapide, exclusivement gaucher et pourtant sa technique était formidable, sa qualité de frappe exceptionnelle et sa vision du jeu inégalée. Une idole en Hongrie puis au Real Madrid, l’avant-centre a marqué l’histoire du football.

Sa carrière

Ferenc est né dans la capitale hongroise Budapest le 2 avril 1927. Il commence le football à 10 ans au Kispest AC, club du quartier éponyme. impressionnant dès ses débuts malgré son jeune âge. En effet, il dût prendre une fausse identité, Miklos Kovacs, afin de pouvoir être surclassé en équipe de jeunes. Et  Puskás  fut vite connu en Hongrie, et il devient rapidement l’un des titulaires phares de son équipe à seulement 16 ans. A 18 ans, il est sélectionné avec l’équipe nationale hongroise.

En 1948, le Kispest AC est réquisitionné par l’armée et se transforme donc en Honved Budapest, un nom bien plus familier pour les amateurs de football. Puskás fut champion avec le Honved quatre fois (en 1950, 1952, 1954 et 1955) et il marqua 387 buts en seulement 371 rencontres jouées avec le club hongrois.

En 1952, les Magyars remportent la médaille d’or des Jeux Olympiques d’Helsinki avec le métronome Ferenc Puskás, qui inscrit un but lors du quart, un autre lors de la demi et encore un autre de la finale de la compétition.

En 1954, la Hongrie est grande favorite de la Coupe du Monde organisée en Suisse. et tout se passe bien en poules, avec une victoire 9-0 contre les Sud-Coréens, et une autre victoire contre l’Allemagne de l’Ouest 8-3. Cependant, lors de ce match, Ferenc se blesse. Il est donc contraint de déclarer forfait en quart face au Brésil et en demi-finale face à l’Uruguay, deux rencontres remportées 4 buts à deux par ses coéquipiers. Mais pour la finale et malgré sa blessure douloureuse Ferenc décide de jouer …

Les Allemands finiront donc champions du monde après un but refusé litigieux au Major Galopant.

En 1956, la Hongrie connait une forte crise politique et Puskás dût s’exiler deux ans en Autriche où il fut suspendu deux ans par la Fifa après une demande de la Fédération Hongroise. Le joueur sombre alors dans l’alcool et prend du poids.

En 1958, le Real Madrid relança complètement le joueur malgré une première saison compliquée. Ferenc Puskás marqua définitivement le club en remportant cinq championnats, une Coupe d’Espagne et trois Coupe des Champions. De plus, il marqua 238 buts en 260 matchs sous les couleurs merengues. Il fût également naturalisé espagnol et jouera avec la Roja mais ne marquera pas.

A la fin de sa carrière, il devient entraîneur, et visite ainsi de nombreux pays comme le Canada ou l’Australie. Cependant, il ne réussi pas à remporter un titre en tant que coach.

Ferenc s’est éteint le 17 novembre 2006 dans sa ville natale.

carrière puskás

Palmarès 
  • Champion de Hongrie avec le Honved Budapest en 1950, 1952, 1954, 1955
  • Médaille d’or aux Jeux Olympique avec la Hongrie en 1952 puis vainqueur de la coupe internationale en 1953
  • Champion d’Espagne en 1961, 1962, 1963, 1964 et 1965 avec le Real Madrid ainsi que de la Copa del Rey en  1962
  • Vainqueur de la coupe des champions toujours avec les merengue en 1959, 1960, 1966, mais également de la coupe intercontinentale en 1960
  • Élu footballeur hongrois du siècle en 2006
  • Nommé au FIFA 100
  • Coupe internationale 
    • Meilleur buteur en 1953 (10 buts)
  • Championnat de Hongrie
    • Meilleur buteur en 1948 (50 buts), 1950 (31) et 1953 (27)
  • Championnat d’Espagne
    • Meilleur buteur en 1960 (26 buts), 1961 (27), 1963 (26) et 1964 (20)
  • Coupe d’Europe des clubs champions
    • Meilleur buteur en 1960 (12 buts) et 1964 (7)
Pourquoi Ferenc Puskas pourrait faire parti des icônes ?
  • Afin de te permettre d’enfin utiliser Adam Szalai autrement qu’en faisant une Bundesliga.
  • Il fut élu 6e meilleur joueur mondial du XXe siècle, ce qui n’est pas rien.
  • Sa carte FUT coûtera un blinde mais tu la voudras absolument; du coup, tu packeras à mort avec des points FIFA, ce qui donnera plein de sousous à EA.

Et vous, quelles icônes aimeriez-vous voir apparaître sur FIFA 18 ? Venez donner votre avis sur la page Facebook !

Je vous mets une petite compilation de vidéos mettant en scène le joueur :

Previous Article

FUT 17 : Programme FUT Champions #47

Next Article

FUTTIES DCE : Licorne

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire