Test : Battlefield 1

Author: Pas de commentaire Share:

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’autre chose que de FIFA car, même si je joue essentiellement à FIFA, pourquoi pas ne pas essayer d’autres choses de temps à autre ? Et vu que le 1er DLC de Battlefield 1 ne tardera plus trop à sortir (« Battlefield 1: They Shall Not Pass », prévu pour mars 2017), je me suis dit qu’il serait peut-être temps de tester plus amplement le dernier Battlefield. Même si son nom est Battlefield 1, c’est bel et bien le dernier Battlefield sorti.

Habituellement, moi et les FPS cela fait deux et ce n’est vraiment pas ma tasse de thé, mais étonnamment sur ce jeu je prends énormément de plaisir malgré mon très faible niveau. J’avais déjà eu l’occasion de tester la série Battlefield précedemment avec pas mal d’heures de jeu sur Battlefield 3 il y a quelques années.

Battlefield 1 : ce que j’ai apprecié

Je vais commencer par le premier point qui m’a beaucoup surpris de part sa présence ingame mais également pour sa conception : le mode Solo !

En effet, Battlefield 1 est doté d’un mode campagne certes assez court mais terriblement bien fait, tant au niveau graphique qu’au niveau du scénario. Je vous laisse regarder une petite vidéo présentant ce mode jeu :

 

Comme vous l’aurez vu dans la bande annonce, durant le mode campagne, vous incarnez différents personnages importants de la Première Guerre Mondiale, ce qui vous permet de voir un peu l’ampleur de celle-ci historiquement et ne pas se focaliser juste sur ce qui se déroulait dans nos pays respectifs. Rien que pour cela, je trouve que c’est déjà un grand point positif. Je trouve également que, pour commencer, cela permet de se familiariser avec le jeu sans se faire déboîter en ligne.

battlefield 1

En plus de ce mode campagne, EA a également rajouté 2 modes jeu en ligne: « Pigeon de guerre », dont je ne suis pas vraiment très fan et donc sur lequel je ne m’attarde pas, et « Opérations », que je trouve vraiment excellent. En effet, les parties ne sont ni trop courtes ni trop longues, il y a moyen de se démerder même si on n’est vraiment pas doué avec les FPS et les maps sont assez variées donc ce mode a absolument tout pour me plaire.

battlefield 1

Comme vous le voyez ici, 4 opérations sont disponibles et chacune d’entres-elles regroupe différentes cartes qui ne se ressemblent pas, ce qui rajoute de la variété. Par contre, je pense qu’il est préférable de faire plusieurs parties sur la même carte pour l’apprivoiser et être quelques peu plus performant.

C’est bien beau tout cela, mais en quoi consiste ce mode jeu ?

Vous incarnez une nation qui défend son territoire ou qui essaye d’en prendre possession.

L’équipe voulant prendre possession du territoire aura droit à 3 bataillons de 250 soldats. Pour réussir les objectifs, vous devrez prendre plusieurs points stratégiques sur un secteur et ensuite faire pareil sur le secteur suivant jusqu’à avoir l’entièreté de la carte. Il faut savoir qu’un secteur « gagné » restera validé, et il suffira de prendre les objectifs du secteur suivant. Evidemment, les premiers secteurs sont toujours plus simples à prendre que les suivants, sinon cela serait trop facile.

Vous savez donc maintenant ce que vous devez faire si vous attaquez mais l’équipe qui défend ,que doit-elle faire ? Tout simplement réduire les bataillons ennemis à zéro sans s’être fait prendre l’entièreté de ses secteurs.

Ce mode de jeu réserve également quelques surprises mais je vais éviter les spoilers  et vous laisserai donc voir par vous-même.

Un des points fort également de Battlefield 1 est, selon moi, la diversité dans ces modes de jeu multijoueurs. En effet, je viens de vous parler du mode « Opérations » mais on peut également noter le mode « Pigeons de guerre », cité précédemment, le mode « Conquête », le mode « Domination », le mode « Ruée » et le mode « Match à mort en équipe ».

Pour ceux que cela intéresse, voici un bref descriptif de ces modes de jeu :

« Conquête » : mode préféré de longue date des joueurs de Battlefield, le mode « Conquête » vous propose des parties à grande échelle pouvant accueillir jusqu’à 64 joueurs qui s’affrontent pour prendre le contrôle d’objectifs clés. Entre armées immenses, à pied ou en véhicule, et l’ajout de redoutables Mastodontes, le mode « Conquête » mêle tous les éléments de la guerre totale emblématique de la série Battlefield.

« Domination » : ce mode propose des combats d’infanterie ultra rythmés dans des lieux confinés. Il s’agit d’une version condensée du mode « Conquête », dont les combats sont centrés sur des objectifs stratégiques.

« Ruée » : dans le mode « Ruée », le camp assaillant doit trouver et détruire les postes télégraphiques ennemis. Les défenseurs peuvent utiliser ces postes pour demander des tirs d’artillerie et ils peuvent aussi mettre les assaillants en échec en désamorçant les explosifs posés sur les postes télégraphiques. Si ces postes sont détruits, les défenseurs se replient vers le secteur suivant. Les assaillants remportent la bataille si les postes télégraphiques de chaque secteur sont détruits. Les défenseurs gagnent s’ils épuisent tous les renforts des assaillants, ou s’ils ont au moins un poste télégraphique intact quand le temps est écoulé.

« Pigeons de guerre » : les deux équipes tentent d’utiliser des pigeons messagers pour demander des tirs d’artillerie sur l’ennemi. Au début de la partie, un pigeonnier contenant un pigeon messager est placé à un endroit de la carte. Localisez le pigeon avant l’ennemi et transportez-le en lieu sûr. Puis préparez un message pour demander un tir d’artillerie et envoyez-le. Une fois le message envoyé, un tir d’artillerie s’abat sur l’ennemi. A savoir que pour gagner la partie votre équipe devra envoyer 3 pigeons.

« Match à mort en équipe » : ce mode voit s’affronter votre équipe contre celle des ennemis et votre objectif est d’éliminer autant d’adversaires que possible tout en vous protégeant vous et vos équipiers.

Voici le dernier gros point positif que je voulais aborder : au niveau des graphismes, on peut réellement dire qu’avec ce Battlefield on prend un vraie claque. Je pense qu’EA à vraiment mis la barre très haut avec ce jeu et, à l’heure actuelle, je n’ai pas encore trouvé de jeu arrivant à sa cheville sur ce point.

Battlefield 1 : ce que je n’ai pas apprécié

Tout d’abord, il faut savoir que je n’ai pas encore trouvé de choses vraiment dérangeantes dans ce Battlefield, hormis le fait que l’on puisse acheter des Battlepack (packs comportant principalement des skins d’armes), et ce bien qu’on puisse également en obtenir sans dépenser de l’argent. Par ailleurs, ces packs n’apportent principalement que des skins d’armes donc vous pouvez très bien jouer sans en acheter. Et on ne peut pas vraiment en vouloir à EA car, à l’heure actuelle, la majorité des jeux proposent des achats de personnalisation et on dira donc que c’est dans l’air du temps …

Un autre point négatif que l’on peut noter est le fait qu’au début du jeu, le choix des armes est assez restreint et, pour débloquer de nouvelles armes, il vous faudra gravir les différents grades online (niveaux de son soldat). Lors de vos montées de niveau, vous obtiendrez une sortie de monnaie vous permettant de débloquer de nouvelles armes et je trouve cela un peu dommage, surtout que ce n’est pas évident de commencer lorsqu’on se frotte à des adversaires ayant débloqué pas mal d’armes et que nous n’avons que celles de « base ».

J’ai également moins apprécié le fait de mourir assez fréquemment … Mais bon, je pense que le fait d’être nul en FPS ne peut pas constituer un point négatif lors d’un test de jeu et il vaut donc mieux ne pas tenir compte de cela.

Conclusion :

Pour conclure, Battlefield 1 est selon moi un excellent jeu, même juste pour faire une partie de temps en temps entre nos parties de FIFA.

Dans les points positifs, nous retiendrons :

  • le mode campagne,
  • le mode « Opérations »,
  • le moteur graphique,
  • le fait que ce jeu se déroule durant la Grande Guerre et
  • la variété des maps et des modes de jeu.

Dans les points négatifs, nous retiendrons :

  • le mode campagne peut-être un peu court,
  • le peu de diversité des armes au début du jeu,
  • l’achat de Battlepacks et
  • l’absence de l’armée française (cependant elle sera incluse dans le DLC « Battlefield 1: They Shall Not Pass »).
Note pour Battlefield 1 : 17/20

N’hésitez pas à venir donner votre avis à propos de Battlefield 1 sur Twitter ou Facebook !

Previous Article

FUT17 : Team Of The Week 22

Next Article

Squad Building Challenge : Dele Alli

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire