TEST – Chimparty

Author: Pas de commentaire Share:

Aujourd’hui on souhaite vous parler de Chimparty, sorti fin 2018, et qui, tout comme Knowledge is power: Generations, est un jeu exclusivement disponible en téléchargement pour la Playstation 4. C’est lui aussi un titre de la gamme PlayLink, qui propose des jeux amusants et à la prise en main facile pour s’amuser en famille et entre amis.

Chimparty

Tout comme Knowledge is power, il s’agit d’un jeu multi-joueurs où le téléphone mobile (ou la tablette) remplace la manette PS, et il faut donc préalablement télécharger l’application gratuite sur son téléphone / tablette. L’avantage avec Chimparty est qu’il existe un mode solo avec différents niveaux de difficulté à débloquer et dont une partie dure entre 10 et 20 minutes.

Chimparty est un jeu pour 1 à 4 joueurs qui permet d’affronter ses amis (ou le jeu lui-même avec le mode solo) à travers 18 mini-jeux, aux noms aussi cocasses que « Oh ! Hisse-Titi-Jungle » ou « Bono-Ball », et 90 niveaux. Ici, la concurrence s’exerce à force d’acrobaties et de singeries, et ceci littéralement, étant donné que chaque participant incarne un singe hilarant qu’il est possible de personnaliser à l’aide d’un selfie et d’accessoires funs qui se gagnent au fur et à mesure des manches jouées et des étoiles accumulées : moustache, pantoufles, casque médiéval, etc. Ici, pas de chichis entre nous : les petits singes à la fois foufous et mignons se déplacent à l’aise dans la jungle à bout de pets et d’acrobaties afin d’éviter des dangers qui nous font perdre des points et de collecter des objets qui nous en font gagner.

On a le choix entre quatre modes de jeu : le jeu de plateau, le défi solo, le mode aléatoire et la partie personnalisée. Pour les soirées entre amis, on vous conseille plutôt la première option puisqu’elle permet de se mesurer vaillamment à ses adversaires. En fonction du classement dans les mini-jeux, on avance d’un certain nombre de cases sur le plateau et, évidemment, le premier arrivé sera le grand champion de Chimparty.

En termes de prise en main, chaque mini-jeu n’utilise qu’un seul bouton, ce qui part d’un bon sentiment mais nécessite toutefois une habitude à acquérir et, en fonction de l’objectif à atteindre, n’est pas très pratique. Néanmoins, il est possible de démarrer par un mode d’entrainement avant de commencer le mini–jeu correspondant. Un autre reproche qu’on pourrait faire au jeu est le fait que les mini-jeux sont un peu répétitifs (étant donné que la gamme d’actions possibles via un seul bouton est limitée).

D’un autre côté, avec Chimparty, on a un produit qui est très plaisant tant au niveau visuel, qui est très coloré et lumineux, qu’au niveau de l’accompagnement sonore qui correspond bien au thème de la jungle. Et, finalement, le jeu permet de passer un agréable moment de détente entre amis, petits ou grands.  

Previous Article

FUT19 – Solution DCE – Joe Gomez

Next Article

TEST – Knowledge Is Power : Generations

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire