Test – Days Gone

Author: Pas de commentaire Share:

Après une première annonce lors de l’E3 2016, Days Gone est enfin là. Cette nouvelle exclusivité Playstation vaut-elle le détour, comme la majorité des exclus PS4 ? Réponse dans cet article.

Review – Days Gone

Pour commencer et pour resituer le jeu, voici le bande-annonce de celui-ci :

Vous l’aurez deviné à la bande-annonce : Days Gone, c’est des zombies, de la moto et des somptueux paysages. Bon, OK la moto, OUI les zombies, OUI les paysages peut-être un peu moins mais on y reviendra plus tard dans notre review.

Synopsis :

Vous incarnez Deacon St. John, membre des Mongrel’s, un gang de bikers de l’Oregon (Etats-Unis). Deux ans se sont écoulés depuis l’infection de la population mondiale par un terrible virus. Notre héros a perdu la majorité de ses proches, sauf son meilleur ami, Boozer. C’est avec lui que vous tenterez par tous les moyens possibles de survivre et d’échapper aux contaminés et aux autres survivants.

Days Gone est un jeu d’aventure qui exploite la thématique « classique » de la survie dans un monde apocalyptique et infesté de zombies, mais dans un open-world assez balèze, et c’est là l’un de ses gros avantages. En effet, l’immense map permet une exploration riche et l’accomplissement de nombreuses quêtes principales et secondaires.

Les scène de combats, qu’ils soient rapprochés ou non, sont au cœur du jeu, mais il faudra également compter sur les qualités d’infiltration de Deacon pour pouvoir échapper aux hordes de zombies. De ce point de vue, l’ambiance sonore est top et fera grimper votre niveau d’adrénaline : on entend les mutants avant qu’ils ne pointent le bout de leurs nez (ou ce qu’il en reste …) et vous prennent en chasse.

Visuel :

Je voulais parler quelque peu du visuel et des graphismes de ce jeu car j’ai vraiment du mal à me dire s’ils sont bien ou pas. Certains éléments sont bluffants (du niveau d’un Metro Exodus, par exemple), notamment les personnages dans leur ensemble et les cinématiques, et d’autres sont plus décevants, comme des « bugs » dans le paysage à certains moments lorsqu’on roule en moto … Certes, je ne joue pas sur PS4 Pro, mais j’ai connu mieux et moins bien également au niveau des graphismes …

Gameplay :

Le gameplay, le point important dans un jeu. Même si de prime abord le jeu n’a pas l’air simple à prendre en main, c’est faux ! Assez rapidement on maîtrise  le jeu.

Pour une fois le PAD de la manette est vraiment utile et hyper fluide ! Oui, c’est étonnant car d’habitude cette partie de la manette ne sert quasi à rien, mais Days Gone l’utilise et c’est vraiment au point. En effet, il suffit d’effleurer le PAD dans la direction souhaitée pour accéder :

  • à la carte;
  • aux compétences;
  • à son inventaire;
  • aux scénarios;

Cela ne fait pas tout dans un jeu, mais pour moi c’est un vrai point positif.

Ci-dessus, je cite les scénarios, et on va justement en parler un peu plus amplement. Au début du jeu, on finit la première mission, on voit l’écran du scénario avec XX % et on se demande un peu quoi. En fait, chaque scénario est composé de différentes missions, et l’accomplissement des missions vous fait avancer dans le/les scénarios car parfois les scénarios sont liés entre-eux. Et ce n’est pas forcément évident de s’y retrouver.

En plus de cela, comme dans beaucoup de jeu en Open-World, un système de fidélité/confiance est en place dans Days Gone. Chaque mission réussie dans les différentes régions de la carte vous permettra d’augmenter votre niveau de confiance du campement à proximité et donc d’avoir accès à de nouveaux objets de tous types. Il faut par ailleurs noter la diversité de la panoplie d’armes dont Deacon pourra faire usage tout au long de l’aventure.

En parlant des éléments que l’on débloque en augmentant sa fidélité/confiance sur les campements, de prime abord on se dit « OK, la moto c’est ton moyen de déplacement et c’est tout ». Mais vous pouvez la personnaliser complètement (via des peintures, des stickers et autres), et également l’améliorer pour augmenter sa durabilité, son réservoir de carburant, etc.

Au niveau des compétences, c’est assez classique : au plus vous réussirez des missions et tuerez des ennemis, et au plus vous augmenterez de niveau et au plus évoluera la puissance de votre personnage. Les compétences sont divisées en trois catégories :

  • Survie
  • Combats à distance
  • Combats de mêlée

Les points de compétences permettent de réaliser des actions assez classiques : récupérer les carreaux de l’arbalète, récolter plus, meilleure concentration lors des tirs, etc.

Au niveau de la durée de vie, ici je pense qu’une estimation d’environ 50 heures pour le finir à 100% est cohérente, ce qui offre donc à Days Gone une bonne durée de vie en comparaison à certains jeux qui sortent actuellement sur le marché.

En conclusion :

Points positifs

  • Une map énorme
  • Durée de vie au rendez-vous (estimation à 50h pour 100%)
  • Les hordes d’ennemis
  • L’aspect survie bien au rendez-vous
  • Le scénario en lui-même

Points négatifs

  • Gestion de l’essence
  • Gestion des scénarios
  • Un manque d’émotion dans le jeu

Note globale : 16/20

Previous Article

FUT19 – Solution DCE – Mena POTS

Next Article

FUT19 – Man Of The Match – 4 mai

Laisser un commentaire