Test – F1 2019

Author: Pas de commentaire Share:

Je vais déroger aux habitudes pour ce test, et je vais presque commencer par la fin en vous disant que ce F1 2019 est une franche réussite, et qu’il m’est presque impossible a l’heure actuelle d’abandonner mon volant pour rechausser mes crampons ! Alors là vous vous dites « mais c’est bien beau de savoir que ce monsieur à adorer ce jeu…mais qu’est-ce qui fait que ce jeu en vaut plus la peine que le 2018 ? » Eh bien, je vous conseille alors de lire la suite pour avoir un peu plus de détails !

Test – F1 2019

Gameplay/Conduite

Au niveau de la conduite, des sensations et tout cela, je peux vous dire que Codemasters a fameusement travaillé pour nous rendre ce jeu hyper addictif ! En effet, la conduite en elle-même garde ses bases du 2018, mais avec quelques petites touches en plus.

  • L’IA

Commençons par l’IA qui avait énormément fait jaser lors du dernier opus, car à ce moment, les autres pilotes, dirigés par la console, ne ressemblaient ni plus ni moins qu’à des robots qui suivaient une trajectoire, et qui nous servaient presque un verre quand on les dépassait ! Cette année je vous conseille de bien boucler votre ceinture, car nous avons affaire à des pitbulls ! S’ils sont derrière, ils mettront tout en œuvre pour vous dépasser, tout en ayant une certaine intelligence pour ne pas se mettre dehors, d’ailleurs les voitures adverses sont également beaucoup plus résistantes que l’an passé ! Avant il suffisait de mettre un coup de roue pour mettre l’adversaire dans les tribunes, sur le 2019 on aura droit à des combats acharnés dignes de l’affrontement Verstappen/Leclerc lors du GP d’Autriche !

  • La conduite

La conduite également a été améliorée, avec une dynamique et une physique plus proche que jamais de la réalité ! Chaque voiture et chaque réglage a sa propre physique, vous ne roulerez pas avec une Williams, comme vous roulerez avec une Red Bull, l’une sera plus souple, l’autre plus lourde et moins maniable, etc. Cette physique différenciée est également ultra visible lorsqu’on se lance dans des épreuves rétro, ou vous pourrez vous installer à bord d’une Lotus de 1972, d’une McLaren de 1991, d’une Renault de 2006 ou encore de bien d’autres modèles historiques ! Et là encore on peut sentir une dynamique totalement différente d’une voiture à l’autre !

Maintenant je ne vais pas vous mentir, si vous venez de F1 2018, et que vous remettez toutes les aides et les difficultés au même niveau que pour son prédécesseur, je vous annonce déjà que vous risquez de vous mettre en difficulté ! C’est difficile à expliquer, mais la conduite est à la fois très similaire, et à la fois beaucoup plus technique ! Personnellement j’ai dû me remettre avec les aides maximums et la difficulté bien basse avant de reprendre mes marques !

  • Aides et difficultés

Je trouve ce jeu vraiment fabuleux par l’étendue de possibilités d’aide et de difficulté, qui permettront au final à n’importe qui de trouver son plaisir sur le jeu ! On peut activer des aides au freinage, que ce soit totalement, moyennement, un petit peu ou pas du tout, il y’a l’anti patinage ou l’antiblocage des roues a activés ou non, et d’autres aides qui permettront aux moins aguerris d’entre nous de prendre leur marque sur le jeu, mais qui permettra également aux plus forts ou téméraires, de se donner le plus de sensations de conduite possible en retirant toutes les aides !

Par rapport à ces aides, à mes yeux il y’a un autre point positif qui en découle…c’est qu’en les retirant on se retrouve avantagé ! J’en entends déjà crier au scandale derrière leur écran, habitué aux jeux où que tu sois en automatique ou en manuel tu es sur un pied d’égalité…mais ce n’est alors pas du tout équitable ! À mes yeux, celui qui a charbonné pendant un moment pour apprendre à rouler comme il faut, sans aucune aide, qui a passé des mois et des mois à galérer pour y arriver, mérite amplement d’être légèrement avantagé face à un débutant qui met toutes les aides au maximum et qui n’a presque qu’à accélérer et légèrement tourner son Joystick ou son volant !

Modes de jeux:

Solo

Au niveau des modes de jeux, on a parfois l’impression d’avoir quelque chose de similaire à F1 2018, mais quand on y regarde de plus près, les anciens modes de jeux ont étés améliorés, et on retrouve certaines nouveautés comme les épreuves hebdomadaires en ligne et les ligues.

  • Carrière

Le mode carrière est à mes yeux un des meilleurs modes de jeu de ce F1 2019 ! Codemasters a en effet bien travaillé pour rendre ce mode hyper addictif et très immersif ! Cette année nous commençons en F2 avec des petites animations, et des sortes de défis qui permettent d’installer un didacticiel caché et qui nous fait concrètement rentrer dans ce mode !

Lors de cette saison de 4 grands prix (bien trop court à mon gout ! j’aurais aimé une saison complète ou au moins une demi !), il y’a également une sorte de petite scénarisation, que je trouve intéressante et immersive…mais déjà trop vue ! En effet, si vous avez joué au mode « The Journey » sur FIFA, ou que vous avez également abordé le mode histoire sur NBA2K, vous aurez un sentiment de réchauffé. Vous êtes un jeune pilote plein de potentiel, un coéquipier pas toujours tendre avec vous, mais un adversaire avec une très haute estime de lui, qui passe son temps à vous trash-talk et à se voir comme le meilleur au monde et bla et bla et bla…comme si n’importe quel jeu de sport ne pouvait instaure que ce seul et unique schéma de personnage lorsqu’ils font un scénario. Par contre j’ai bien stipulé que c’était un petit scénario, car même si vous, votre coéquipier et votre adversaire montés tous les trois en F1, vous ne reverrez plus ou quasiment plus de scénarios à ce stade de votre carrière. Ce qui personnellement m’a laissé un bon goût de trop peu !

Un autre gros point négatif de ce mode carrière, qui a mes yeux est réellement un énorme gâchis…c’est la facilité d’intégrer n’importe quelle écurie au début de la carrière, ainsi qu’en cours de carrière. En effet, si vous vous dites que le fait de rejoindre une certaine académie, ou le fait de gagner vos courses en F2 vont vous ouvrir plus facilement les portes des plus grandes écuries du circuit, et bien vous vous trompez fortement ! Vous avez le choix entre toutes les écuries du jeu dès le début ! Vous pouvez rouler pour Mercedes comme pour Williams ou Haas, ce qui a mes yeux n’a aucun sens ! De mon point de vue, j’aurais aimé que tout ce qui se passe avant la saison de F1 ait une réelle influence sur l’écurie qu’on pourrait rejoindre, et peut-être évité de donner accès dès le départ aux grosses écuries ! C’est également la même chose en cours de championnat, a plusieurs moments vous avez la possibilité de négocier votre contrat (qui vous donnera accès plus facilement a des améliorations de la voiture, ou des passages aux stands plus rapides, etc., etc.), en fonction de votre réputation au sein de votre écurie. Si vous décidez de ne pas négocier avec votre écurie, il vous est possible de négocier avec une autre écurie, enfin non, pardon, avec n’importe quelle écurie ! En effet, vous n’aurez même pas besoin de vous montrer à votre avantage, de gagner des courses ou l’autre pour rejoindre une grosse écurie ! Le seul point négatif à cela est le fait que cette écurie sera beaucoup plus difficile pour la négociation des améliorations, etc., ce qui est relativement léger, et ce qui a mes yeux retire un peu de la féerie et de l’esprit de compétition de ce jeu !

Par ailleurs, la rivalité a été accentuée, avec l’insertion de nos rivaux dans les diverses épreuves entre les grands prix.

Par rapport à ce mode, je sais que j’ai commencé en disant qu’il était très addictif et immersif, et qu’à côté de cela, je l’ai énormément taillé. Je pense être relativement exigeant et j’en attends un peu plus de ces diverses nouveautés, mais cela ne m’empêche aucunement de littéralement prendre mon pied sur les différents circuits que j’arpente au cours de la saison !

  • Grand Prix et Contre-la-montre

Je ne vais pas m’éterniser sur ces modes-ci, ils servent juste à s’entrainer sur les circuits que vous voulez. Je ne dis pas par là qu’ils ne sont pas intéressants ou qu’ils ne devraient pas être dans le jeu ! Au contraire je pense qu’ils ont bien leur place dans ce jeu, mais que moi de mon point de vue, c’est les modes de jeux que j’ai le moins testés.

  • Championnats

Ce mode-ci, je viens de le découvrir en écrivant ce test ! Discret, bien caché dans l’onglet solo, là où on aurait pu croire que c’était une sorte de mode carrière sans scénario et sans améliorations de voiture, et bien en fait non.

On découvre dans un premier temps plusieurs championnats à thème, on peut faire le championnat de F1, le championnat de F2, un championnat rétro, ou encore des championnats sur des circuits asiatiques, européens, etc., etc. Il y’a également divers championnats à débloquer qui permettent de faire un championnat uniquement sous la pluie, ou encore de rouler en F1 ou en F1 uniquement sur les circuits urbains, ou encore faire des épreuves d’endurance ! Ce mode a l’air juste hyper complet et je trouve cela dommage qu’il ne soit pas assez mis en avant !

Il y’a également des épreuves rétro à faire en solo ! Ces épreuves on les retrouve régulièrement en carrière entre-deux grands-prix, cela regroupe des épreuves de dépassement, de points de contrôle, course poursuite, etc.

Multijoueur

Pour commencer, sur le mode multijoueur, j’ai le sentiment que la physique des voitures est fort différente de celle du mode solo. J’ai le sentiment qu’on se retrouve plus dans un mord de jeu arcade contrairement au mode carrière qui est plus du côté simulation (sans l’être totalement). Les voitures semblent plus rapides, plus souples, plus maniables, et ce n’est au final pas pour déplaire, car cela rend ce mode beaucoup plus fun et attrayant !

  • Épreuve hebdomadaire

Je suis un peu mal à l’aise de vous parler ce mode-ci…simplement, car je n’ai pas eu l’occasion de réellement le tester. En fait, ce mode je l’ai testé à moitié, car je n’ai pas eu l’occasion d’en faire plus ! J’ai reçu le jeu lundi, et pendant la semaine on a accès à des essais et des qualifications sur un circuit prédéfini en fonction de la saison de F1 IRL. Et le week-end on a accès à la course (manque de chance, ou pas, je pars en vacance ce week-end et je n’aurai donc pas l’occasion de le tester avant la fin de cet article !)

Par rapport aux qualifications on a droit à un énorme classement qui regroupe chaque pilote qui s’est lancé dans ce mode. Maintenant j’attends de découvrir comment se présentera la course !

  • Ligues

Ce mode-ci va quant à lui mélanger un peu le mode carrière et le mode en ligne ! Vous pourrez en effet soit créer votre propre championnat pour jouer uniquement avec des amis, ou alors créer un championnat avec des étrangers, vous pourrez choisir le nombre de courses, les circuits et vous affronter sur plusieurs courses avec jusque 20 concurrents inscrits.

  • Classé/non-classé

Vous pourrez ici affronter divers étrangers sur des circuits prédéfinis avec un système de vote à la fin de chaque course pour définir la course qui va suivre. De base sur les courses classées vous avez juste la possibilité de choisir si vous voulez participer à des courses de 5 tours, ou des courses de 25% (plus ou moins entre 11 tours et 18). En fonction de ce choix, vous aurez des sensations totalement différentes. Si vous choisissez en 5 tours, ça va être un sprint total, où une simple sortie de route risque de vous mettre bon dernier ! En 25% c’est plus complexe, plus tactique, vous avez un passage au stand obligatoire donc vous devez choisir le meilleur moment pour vous y arrêter, et une sortie de route peut également vite devenir un détail vu que vous avez le temps par la suite de refaire votre retard ! À mes yeux, le mode 25% est vraiment le plus intéressant des deux, mais si vous voulez roulez vite fait, et ne pas vous prendre la tête, optez pour les 5 tours ! Les règles sont les mêmes pour toutes les courses classées.

En non-classé, il vous suffira de rejoindre un serveur avec le circuit et les règles que vous désirez.

Nous arrivons à la fin de ce test, il n’est bien entendu pas complet, il reste des modes de jeux que je n’ai pas abordés, et d’autres choses plus informatives et/ou visuelles que je trouve plus intéressant que vous découvriez pas vous-même !

Points positifs

  • Graphisme toujours au top, mais en général peu d’évolution par rapport au 18, sauf durant les courses de nuit
  • Accessible à tous, les novices avec toutes les aides, et les pros sans les aides (avantages pour les joueurs sans les aides)
  • Scénario et narration dans le mode carrière qui rende ce mode plus immersif
  • Épreuves rétro qui permettent de découvrir d’ancienne voiture, ou de revoir des voitures qui ont bercé notre enfance
  • Au niveau des voitures rétro, chaque voiture a sa propre dynamique, son propre tableau de bord et son bruit distinct
  • Le mode carrière qui débute en F2
  • Système de rivalité un peu plus accentué que sur le 18, beaucoup plus immersif
  • L’intelligence artificielle enfin à un bon niveau !
  • Conduite de plus en plus réaliste

Points négatifs

  • Scénario fortement réchauffé dans le mode carrière
  • Saison en Formule 2 beaucoup trop courte
  • Peu de difficultés dans le choix d’écuries en début et en milieu de partie
  • Peu de customisation sur nos voitures perso dans le mode multijoueur
  • Des modes intéressants, pas assez mis en avant à mon gout

Pour conclure, je dirais que ce F1 2019 est le plus complet jeu de Formule 1 que j’ai testé du haut de mes 31 ans ! Que ce soit au niveau du gameplay/conduite à proprement parler, ou par la richesse des différents modes de jeux !

Si je devais lui donner une note sur 20, je lui donnerais un très beau 18/20

Previous Article

FUT 19 – Solution DCE – Swap Juillet #1

Next Article

FUT 19 – Solutions DCE – Grosses affiches du 4 juillet

Laisser un commentaire