Test – Little Nightmares II

Author: Pas de commentaire Share:

La suite tant attendue de « Little Nightmares« , ovni sorti en 2017 déjà et qui avait remporté le Prix du Jeu Indépendant lors de l’édition 2016 de la Gamescom (Cologne), est enfin arrivée ! Disponible depuis ce 11 février sur PS4, PC, Nintendo Switch et Xbox One (et prévue plus tard sur PS5 et Xbox  Serie X/S), que vaut cette nouvelle pépite ?

Le pitch

Le nouveau volume de « Little Nightmares », édité par Bandai Namco, reprend la même formule que le titre original : un mélange de plateforme, d’aventure et de suspense. Accompagné par une musique et un son vecteurs d’une sensation d’angoisse permanente, Tarsier Studios vous immerge de nouveau cordialement dans son monde sombre. Le personnage principal est toujours un jeune enfant muet, Cependant, il s’agit cette fois-ci d’un garçon, Mono. Des ondes inquiétantes retransmises via des télévisions déforment son univers, dont il est prisonnier. Guidé par Six, l’héroïne au ciré jaune du premier opus, Mono devra évoluer à travers les différents niveaux pour sauver leurs peaux.

Le gameplay

Pour pouvoir affronter les différents monstres qui peuplent les divers chapitres, Mono devra interagir avec son environnement conçu en 3D. Surtout, il devra réfléchir pour actionner la variété de mécanismes (tourner des manivelles, se balancer à une corde, etc.) qui vous permettront de surmonter les obstacles rencontrés, comme les portes verrouillées ou des bibliothèques à escalader,

Le héros devra également faire preuve de coopération avec Six, dont il sollicite régulièrement l’aide face à l’adversité. Alternant les temps lents qui misent sur la réflexion, vous aurez aussi à progresser en fuyant face à certains ennemis, alors que d’autres monstres requerront plutôt des déplacements subtiles et discrets.

Points positifs et négatifs

Parmi les points positifs, vous l’aurez compris, on peut parler de la variété des modes de jeu (moments de progression, d’infiltration et de fuite saccadée), qui permet au joueur de reprendre son souffle entre les périodes de suspense intense. Comme pour le premier titre, le pouvoir d’immersion est fort et on retrouve les mêmes codes esthétiques. En effet, on retrouve un monde effrayant – et en même temps poétique- peuplé de monstres grotesques et friands de chaire enfantine qu’on pourrait retrouver dans les films de Tim Burton.

Il y a également un florilège de décors, à l’instar de « Little Nightmares« , mais cette fois-ci c’est sur terre qu’évolue le héros, depuis la forêt et son chasseur assoiffé de sang jusqu’à la cité de front de mer, avec son école dirigée par une maîtresse sadique et son hôpital abandonné. Une autre nouveauté est le fait qu’on évoluera régulièrement avec deux personnages, et l’un deux (Six) sera kidnappé. Cela renforcera le sentiment d’abandon face au danger puisqu’on ne sait pas ce qu’il adviendra de Six…

En ce qui concerne les points négatifs, il s’agit des mêmes que pour le premier opus, à savoir les faiblesses de la caméra (à cause des plateformes conçues en 3D) et le manque de dialogues, ce qui peut rebuter certains. Néanmoins, la beauté des graphismes permet encore une fois de faire abstraction de ces défauts.

Conclusion

Que vous soyez novice ou déjà fan de l’univers de « Little Nightmares », on vous conseille de foncer sur ce nouveau volet, qui permettra d’égayer vos soirées confinement (comptez environ 6 heures de jeu) ! Saurez-vous affronter les nouveaux cauchemars ?

Previous Article

FUT 21 – Solution DCE – Pack Future Stars

Next Article

FIFA 21 – Prédiction TOTW 21, équipe de la semaine

Laisser un commentaire