FUT with Apero

FIFA 21 ULTIMATE TEAM | EA SPORTS FIFA

TEST – Tour de France 2020

Author: Geen reacties Share:
tour de france 2020 test mini

Au même titre que de nombreuses autres épreuves sportives, le Tour de France fit face cette année à un problème de taille : le coronavirus. Bien que la Grande Boucle soit reportée au début du mois de septembre, le jeu du Tour, lui, est déjà sorti sur PS4 et Xbox One ! Vaut-il le coup ? Plonge-t-il réellement le joueur dans une étape cycliste ? Et surtout, pour les vétérans de la série, est-il intéressant d’acheter le 20 en ayant déjà le 19 ?

Tour de France 2020

Dissocions d’ores et déjà « Tour de France 2020 » et « Pro Cycling Manager 2020 », tous deux édités par Nacon. Là où PCM se concentre sur la simulation et la gestion d’une équipe, en course comme en dehors, TDF est majoritairement axé sur les sensations de course, donnant une expérience de jeu plus arcade qui explique sa compatibilité console. Vous contrôlez en temps réel votre coureur, avec la possibilité gardée d’en changer à tout moment via l’oreillette. Cette même oreillette permet également de donner des consignes relativement précises au reste de l’équipe, et donc de garder un lien avec celle-ci, bien que minimisé par rapport à PCM. La seconde différence majeure réside dans le nombre de courses disponibles, limité à quelques courses à étapes et classiques pour TDF.

Pour juger ce jeu, il faut donc prioriser son gameplay, ses graphismes, son ambiance sonore, et les modes qu’il nous offre pour expérimenter ces trois points. Tout ce qui peut nous plonger réellement dans un peloton.

Analysons donc les 4 points principaux :

Gameplay

Comme pour l’opus précédent, le gameplay reste intuitif, et se retrouve renforcé par rapport aux opus précédents. On notera l’apparition de l’effort soutenu, ainsi que de la position CLM, plus difficile à gérer au niveau des trajectoires, mais augmentant la vitesse (uniquement en mode contre-la-montre). Utile sur les lignes droites, dangereuses (voire suicidaire) en chemin sinueux. Mais le meilleur ajout, c’est sans aucun doute la caméra à la première personne. Il est désormais possible de vivre chaque course dans les yeux du coureur contrôlé, ce qui rend l’immersion bien plus prenante qu’avec une caméra en hauteur, quelques mètres au-dessus du vélo. Autant vous dire que l’on freine directement beaucoup plus dans les descentes (vivement la VR). Attention tout de même aux différents bugs, qui seront corrigés tout au long des futures mises à jour.

Graphismes

Gros point faible de ce TDF, le moteur graphique est encore et toujours le même. On reconnait même les spectateurs de l’édition précédente, et les coureurs sont identiques (littéralement, seul le maillot change). Le vrai souci n’est pas tant que le moteur soit le même que l’année passée, mais plutôt qu’il n’est plus du tout au goût du jour, même à l’échelle des jeux de sport. Cela réduit évidemment grandement l’immersion, mais on s’y fait grâce au côté arcade. En espérant une refonte pour l’édition 2021 !

Ambiance sonore

Les joueurs de l’édition précédente remarqueront des similitudes. Certaines répliques ont été actualisées, et un effort a été fourni pour les étapes du Tour de France, néanmoins entendre toujours les mêmes conseils en Pro Team (voir ci-dessous) peut être redondant pour un vétéran. Un joueur novice sera néanmoins conquis par la fidélité et l’effort fourni, résultat de nombreuses éditions. En résumé, si on omet la réutilisation de nombreuses répliques (spectateurs, avant-course, informations pendant la course…), l’ambiance sonore reste plus que correcte.

Modes de jeu

On peut observer le retour du mode Pro Team (Carrière avec une équipe) et de son dérivé Pro Leader (Carrière avec un coureur), sans aucun changement par rapport à la saison précédente. Le mode Pro Leader reste une copie du mode Pro Team avec simplement l’ajout d’un joueur créé par votre soin et d’objectifs à réaliser avec celui-ci. Le mode de jeu n’en reste pas moins plaisant à jouer, et l’idée d’évoluer avec son joueur/son équipe pour espérer un jour performer au TDF est réjouissante. On y retrouve la possibilité de faire des transferts (enfin, disons plutôt qu’on pique des joueurs aux autres équipes), de déterminer les pics de forme de nos joueurs, et d’évoluer progressivement dans l’ensemble des épreuves proposées par le jeu (certaines se débloquant au fur et à mesure grâce à notre classement par équipes). Un palmarès a été rajouté en mode course, afin de vous pousser à gagner le TDF et les autres épreuves avec chaque équipe disponible (qui sont par ailleurs pratiquement toutes dans le jeu sous leurs vrais noms et avec leurs vrais coureurs). Le mode en ligne devrait arriver d’ici quelques mois, probablement au même moment que la sortie PC du jeu, mais nous manquons encore d’informations à ce sujet !

Conclusion

Tous les fans de cyclisme trouveront facilement leur compte dans le jeu du Tour de France 2020, surtout en période de confinement. Les quelques nouveautés apportent un vent frais par rapport à l’édition précédente, bien que ce ne soit pas encore l’édition du basculement (vers un nouveau moteur graphique, vers un mode carrière plus poussé ?). L’édition 2020 est sans aucun doute meilleure que l’édition 2019, et vaut selon moi le détour, même pour un joueur vétéran. J’émettrais par contre des réserves si vous êtes un joueur occasionnel ayant acheté le 19 : réfléchissez bien avant l’achat, afin d’éviter d’être déçu par les similarités entre les deux éditions. Enfin, n’oublions pas la dimension arcade et la minimisation volontaire du management dans cette série. Si vous souhaitez un point de vue plus analytique, plus lié à la gestion, tournez-vous plutôt vers PCM 2020 !

Previous Article

FUT 20 – Solution DCE – Grosses affiches du 18 juin

Next Article

FIFA 21 : Le calendrier des annonces est connu

Geef een reactie