Test : God Of War

Author: Pas de commentaire Share:

Après cinq ans de travail pour Cory Barlog et toutes les personnes ayant contribué à ce God Of War, on peut dire que, malgré le fait d’avoir revu de fond en comble ce jeu, ils ont réussi à conserver « l’âme » de cette série ! Ce jeu tourne autour de Kratos, évidemment, personnage principal de God Of War, mais, dans cet épisode, Cory est son équipe se sont intéressés à la mythologie nordique avec les différents mondes qui constituent le royaume d’Odin.
Dans cet opus, nous allons suivre bien évidemment Kratos, mais également avec lui son fils, Atreus … En effet, avec la mort de sa mère, Atreus doit devenir un homme. Kratos va donc entreprendre un voyage initiatique avec son fils.

God of War_20180421164931

Au début, j’ai personnellement cru que ce jeu me lasserait assez vite dû à la monotonie : j’avance, je combats, j’avance, je combats … Mais après plusieurs heures de jeu, mon avis est complètement différent. En effet, le scénario étant assez dynamique et entrecoupé par une narration des plus réussies, on n’a pas du tout le temps de s’ennuyer.
En ce qui concerne les dialogues, je les trouve réussis dans le sens où ceux-ci mettent bien en valeur les différentes personnalités de Kratos et d’Atreus. Et en dehors de la sensibilité ou non de ces personnages, les développeurs du jeu ont réussi à y insérer des touches d’humour qui permettent de ne pas avoir de simples dialogues linéaires, et qui permettent vraiment de vivre une aventure dont on se souviendra !
A côté de cela, on ne peut évidemment pas passer à côté de l’un des points majeurs également de ce God Of War : une mise en scène hors du commun combinée à des graphismes qui lui permettent d’être, à l’heure actuelle, le plus beau jeu disponible sur PS4.
Je n’aime pas parler de durée de vie d’un jeu car celui-ci est vraiment différent pour chacun mais, en théorie, pour juste boucler l’histoire principale en allant tout droit, vous devriez en avoir pour 25 heures. Personnellement, je sais qu’un jeu annonçant 25 heures de jeu, j’y passerai beaucoup plus de temps. En résumé, cela n’est pas vraiment une donnée mesurable, je pense, pour un jeu tel que God Of War.

Personnages :

Pour trancher un peu avec les anciens opus, celui-ci parle d’une histoire de famille. Même si vous n’aurez pas la réponse à toutes vos questions, à force d’avancer dans l’histoire, vous aurez l’impression de connaître un peu la femme de Kratos.

God of War_20180422093859

Mais je vous rassure, ce jeu n’est pas que dédié à Kratos et Atreus. En effet, cet opus met également en avant sa quête de rédemption en protégeant son fils pour le préserver et l’empêcher de devenir un homme tel que lui.
Tant que nous parlons des personnages, n’oublions pas les personnages secondaires de ce jeu, notamment Brok et Sindri, deux frères forgerons qui parleront l’un sur l’autre mais qui vous offriront en priorité leurs talents de forgerons.
En plus de ces deux-là, un troisième luron fera son apparition : Mimir. Celui-ci apportera un plus dans le jeu mais je vous laisse découvrir cela par vous-même.
Quand on y regarde de plus près, on peut dire qu’à peu prêt tout est lié dans ce God Of War.

Gameplay :

Malgré le fait que ce jeu ne soit pas un open world (en soi, pour un God Of War, cela n’est pas nécessaire, je pense, même cela pourrait peut-être rendre le jeu encore plus intéressant), il nous offre pas mal de possibilités d’exploration, de visite pour apprécier de jeu pleinement et ne pas avoir simplement à aller tout droit et avancer sans relâche dans l’histoire. Cet aspect, combiné à des quêtes annexes, les personnages secondaires demandant des services et autres, nous permet d’avoir un terrain de jeu immense.
Pour ma part, lors de mon exploration, je n’hésite pas à m’arrêter pour contempler l’univers que les développeurs nous proposent. Ic,i on parle des décors, des paysages et autres, mais il ne faut pas oublier toute les mises en scène lors des affrontements, que ce soit au niveau des effets spéciaux ou des ralentis, qui permettent d’accentuer encore plus le côté « prenant » du jeu.
Au niveau du gameplay, il est assez plaisant, malgré le fait que la caméra pose de temps en temps quelques problèmes. Effectivement, elle est assez proche, ce qui permet de donner un meilleur rendu des affrontements, mais il faut dès lors maîtriser à la perfection le retournement rapide/volte-face pour anticiper les attaques qui viennent de derrière et desquelles, hormis une indication d’Atreus, nous ne voyons rien du tout.
Evidemment, Kratos possède sa hache, qui est son arme principale, mais, durant les affrontements, vous devrez souvent switcher rapidement entre cette dernière et son bouclier pour bloquer les attaques ou tout simplement frapper les ennemis insensibles à la hache. Au début, ce gameplay peut paraître difficile à prendre en main, mais, après quelques combats, celui-ci devrait être maitrisé.

God of War_20180421173747

Tout au long de votre périple, à force d’explorations et de combats, vous amasserez des matériaux, ainsi que de l’argent vous permettant d’améliorer les compétences ou l’équipement de Kratos et d’Atreus. Pour avoir testé, je peux vous dire que l’on voit vraiment la différence lorsqu’on améliore cela ou quand on n’y touche pas du tout … C’est simple : pour ma part, je me suis retrouvé un peu “bloqué” avant de réaliser que je n’avais pas encore touché à cet aspect du jeu. Bizarrement, après, cela allait tout de suite beaucoup mieux.

Pour conclure, je vais essayer de lister les points positifs et négatifs de ce God Of War :

Points positifs :

  • Une véritable claque visuelle,
  • Une durée de vie non négligeable,
  • La relation Kratos/Atreus,
  • Un gameplay et un scénario vraiment au top,
  • Temps de chargement relativement court,
  • Personnages secondaires pas inutiles.

Points négatifs :

  • Pas forcément évident de s’y retrouver au début pour l’équipement/compétences,
  • Dur de réellement trouver des points négatifs pour ce God Of War.

 

En conclusion, ce que je peux vous dire, c’est que si vous hésitiez encore à vous le procurer, il faut arrêter d’hésiter et vous prendre directement ce jeu. Tout comme les précédents opus ou même Horizon Zero Dawn, je pense que ce God Of War doit être considéré comme un incontournable de la PS4.

Previous Article

FUT 18 – Joueur du mois – Nominés pour avril

Next Article

FUT 18 : Prédiction TOTW 33

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire